vignette

Dégustation littéraire inédite / Jeu concours

Grande journée Littérature et Vin avec Yan Lespoux et Grégory Nicolas

Ajouter à mon calendrier

Le samedi 26 juin 2021 à 10h00 , Librairie Page et Plume

 

Le samedi 26 Juin à partir de 10h, nous vous convions à une journée de dégustation littéraire avec Yan Lespoux et Grégory Nicolas.

- 10h à 13h: dédicace aux Halles centrales de Limoges
- 15h à 17h: dédicace à la librairie Page et Plume
- 17h: chez Vinoble : rencontre originale autour des vins et de la littérature en présence des auteurs, dégustation de vins, jeu-concours avec de nombreux lots à gagner (inscription obligatoire sur le site vinoble.fr/degustations-vinoble , nombre de places limité à 20 personnes, participation de 5€ incluant deux verres de vin et une surprise)

Yan Lespoux "Presqu'îles" éditions Agullo:

Un coin secret de champignons. Un tracteur en boîte de nuit. Une vierge phosphorescente. Un concert fantôme. Des chemins de sable qui serpentent entre les pins jusqu’à l’océan.
L’envie de partir et le besoin de rester…
Presqu’îles, ce sont des tranches de vie saisies au vol, tour à tour tragiques ou cocasses qui, à travers les portraits de personnages attachés de gré ou de force à un lieu, les landes du Médoc, parlent de la vie telle qu’elle est, que ce soit là ou ailleurs. Au fur et à mesure que ces textes courts se répondent et s’assemblent, un monde prend forme. Celui de celles et de ceux dont on ne parle pas forcément, que l’on ne voit pas toujours.
Sans pathos, au plus près de son sujet, Yan Lespoux dessine un archipel de solitudes qui touche à l’universel.

Grégory Nicolas "Les fils du pêcheur" éditions Les Escales:

Une chronique familiale tendre et lumineuse.
Alors que le narrateur vient d’apprendre qu’il sera bientôt père d’une petite fille, le téléphone sonne. À l’autre bout du fil, sa mère. Le bateau de son père, Jean, vient de sombrer « corps et biens ». Jamais Jean ne saura que sa petite-fille s’appellera Louise.
Peut-être pour lui rendre hommage, peut-être pour apaiser son chagrin, le narrateur se met alors à écrire le roman de ce coquillier blanc et bleu, Ar c’hwil, né presque en même temps que lui. Derrière l’histoire du bateau, c’est celle du père, de ses peines et de ses drames qui se profile. Mais aussi celle d’une famille, faite d’amour filial et fraternel. Une famille simple, où la pudeur des sentiments est de mise. Une histoire intimement liée à celle de la Bretagne, de la pêche et des crises qui ont jalonné la seconde partie du xxe siècle.
À travers une chronique à la fois intime et sociale évoluant sur près de soixante ans, Grégory Nicolas rend hommage au courage des pêcheurs et de ceux qui les attendent.